Les rillettes de sardine, par Didier Corlou (Vietnam)

Je fais des rillettes de sardines en ce moment

Il faut les choisir bien grasses. Elles sont grillées entières (6 grosses pièces ou 8 plus petites) puis épluchées. J’enlève les arêtes je les écrase à la fourchette. Un cuillère de moutarde, une cuillère d’échalotes hachées et de la ciboulette.

Un peu de curry d’Halong (une préparation que je vends à la boutique, mais on peut mettre du curry tout court), et de la crème légèrement montée. Je mélange le tout au dernier moment avec un filet d’huile d’olive (suivant si la texture est sèche ou pas) et un filet de jus de citron pour juste relever le goût (vérifier le sel et le poivre).

Ces rillettes servies sur des croûtons, c’est Top pour l’apéritif !

Une recette simple et pas chère, où on peut rajouter, en facultatif, des algues hachées.
Si vous n’avez pas de sardines, cela fonctionne avec des maquereaux (deux) cuits à la poêle.

Les vietnamiens adorent ces rillettes que je prépare. Eux préfèrent les manger avec du riz, chacun son goût !

Ici, les sardines servent surtout pour obtenir du nuoc mam, surtout au nord du pays.

Elle sont aussi vendues fraîches, et juste chauffées à la maison pour être mangées avec une sauce piment. Près des côtes, j’ai vu qu’ils les grillaient au feu de bois. Ils les laissent aussi sécher au soleil pour les griller et les éplucher en effilochés.

Ou alors, ils les font sécher à la casserole avec du nuoc mam. Elles se transforment alors en filaments très secs qu’ils gardent dans des bocaux pour les manger avec du riz.